actuel


actuel

actuel, elle [ aktɥɛl ] adj.
• apr. 1350 « actif, efficace », en parlant de qqn; bas lat. actualis « agissant », spécialisé en lat. scolast.
1Philos. Qui est en acte (et non en puissance, virtuel). 1. effectif. « cette aperception actuelle, et non seulement virtuelle » (Bergson).
(XIXe) Phys. Énergie actuelle, ou cinétique (opposé à potentielle) .
2(1541) Théol. Péché actuel, consistant en un acte personnel (opposé à originel) . Grâce actuelle, qui intervient dans un acte particulier (opposé à grâce habituelle) .
3(1750; du sens méd. « qui produit son effet en un moment » XVIe) Cour. Qui existe, se passe au moment où l'on parle. 1. présent. À l'époque, à l'heure actuelle. « Regards sur le monde actuel », de Valéry. contemporain. Le pape actuel. L'actuel président de la République, qui est en activité (opposé à 2. ex-) . Son mari actuel. Aujourd'hui nommé, appelé, en parlant d'un endroit. Constantinople, l'actuelle Istanbul.
4Qui intéresse notre époque, se trouve au goût du jour. moderne. Une grande œuvre toujours actuelle.
⊗ CONTR. Potentiel, virtuel. Ancien, 3. passé; démodé, obsolète, périmé.

actuel, actuelle adjectif (bas latin actualis) Qui a lieu dans le moment présent : Quel est le cours actuel du dollar ? Qui est en activité dans le moment présent : L'actuel ministre des Finances. Qui convient au moment présent : Ce film reste très actuel. Géologie Se dit des dépôts, des formations et des phénomènes contemporains de la période historique. Philosophie Qui concerne l'acte, conçu comme réel, effectif, historique. ● actuel, actuelle (expressions) adjectif (bas latin actualis) Névrose actuelle, névrose due au surgissement d'une situation conflictuelle récente, par opposition aux psychonévroses, qui résultent de conflits d'origine infantile. Grâce actuelle, secours surnaturel donné par Dieu en vue d'un acte à accomplir, par opposition à grâce habituelle ou sanctifiante, don divin permanent. Péché actuel, péché commis par un acte délibéré de la volonté, par opposition à péché habituel et à péché originel. ● actuel, actuelle (synonymes) adjectif (bas latin actualis) Qui a lieu dans le moment présent
Contraires :
- passé
Qui convient au moment présent
Synonymes :
- présent
Contraires :
- passé
Philosophie. Qui concerne l'acte, conçu comme réel, effectif, historique.
Contraires :

actuel, elle
adj.
d1./d Qui existe dans le présent, au moment où l'on parle. Cette question n'est pas résolue dans l'état actuel de la recherche, à l'heure actuelle.
|| Qui concerne les hommes d'aujourd'hui. Ce roman, écrit il y a cinquante ans, reste très actuel. Ant. démodé, désuet.
d2./d PHILO Qui est en acte. Volonté actuelle (par oppos. à volonté potentielle). Ant. virtuel.

⇒ACTUEL, ELLE, adj. et subst.
I.— Emploi adj.
A.— Sens temporel. [En parlant d'une chose et plus rarement d'une pers. Actuel est gén. postposé au subst.]
1. Qui se produit, qui existe au moment présent (présent absolu ou relatif) :
1. Oh! Combien la réalité du monde futur sera belle à nos yeux, puisque l'illusion de ce monde actuel, passager et apparent, est si imposante et si magnifique!
L.-C. DE SAINT-MARTIN, L'Homme de désir, 1790, p. 28.
2. ... j'ai démontré qu'il y a aujourd'hui dans la conscience humaine un dogme nouveau, le dogme de l'égalité. Ce dogme fait de l'homme actuel un être à bien des égards différent de l'homme antique et de l'homme du moyen-âge.
P. LEROUX, De l'Humanité, t. 1, préf., p. XI.
3. ... elle racontait sa vie à la princesse et les vicissitudes qui l'avaient traversée, lui parlait de ses malheurs d'autrefois, de son bonheur actuel, de la prospérité de sa maison et du million en chiffres ronds qui allait se trouver au bout de l'inventaire courant.
L. REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 187.
4. Mais en supposant, dira-t-on, que la médecine puisse un jour devenir une science, il ne s'agit pas d'attendre. Il faut agir et il faut quelque chose de pratique, d'actuel. Le médecin est forcé d'agir.
C. BERNARD, Principes de médecine expérimentale, 1878, p. 179.
5. Ce même amour, nous le retrouvons bien, mais déplacé, ne pesant plus sur nous, satisfait de la sensation que lui accorde le présent et qui nous suffit, car de ce qui n'est pas actuel nous ne nous soucions pas.
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 816.
6. Il est naturel de retrouver dans le paysage actuel certains vestiges de l'état ancien, comme on retrouve dans les traits de l'adulte des réminiscences des traits enfantins.
P. VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géographie humaine, 1921, p. 183.
7. Sous les traits du quadragénaire, elle retrouvait avec peine le garçon de vingt ans : « Oh, dit-elle, Richard! » Et pendant un instant au cœur du drame actuel, le drame ancien fut plus fort que le temps.
L. ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 454.
8. Ce que nous voudrions, dans la seconde partie de ce chapitre, c'est, en considérant l'actuelle période historique dans ses traits généraux, préciser ce que nous avons dit ailleurs des activités qu'il y a lieu d'attendre, croyons-nous, d'initiatives chrétiennes sur le plan temporel et politique, autrement dit déterminer de plus près la physionomie des nouvelles formations politiques dont l'éventualité a été envisagée dans la précédente section.
J. MARITAIN, Humanisme intégral, 1936, pp. 285-286.
9. Si l'intellect humain peut sauver d'abord le monde, et ensuite soi-même? C'est donc une sorte d'examen de la valeur actuelle de l'esprit et de sa prochaine valeur, ou de sa valeur probable, qui fait l'objet du problème que je me pose, — et que je ne résoudrai pas.
P. VALÉRY, Variété 3, 1936, p. 262.
10. Dans « notre limitation habituelle, propice au sain épanouissement de l'âme », nous ne pouvons, avec nos sens, percevoir qu'une médiocre partie de cette vie universelle, où le passé et l'avenir sont réellement présents dans tout instant actuel, où les espaces lointains agissent les uns sur les autres de mille façons diverses.
A. BÉGUIN, L'Âme romantique et le rêve, 1939, p. 84.
Rem. 1. Actuel se met gén. après son subst., mais il peut être placé avant le nom (ex. 8). 2. Ce qui est actuel s'oppose le plus souvent à ce qui est passé (ex. 6) mais peut également être opposé au futur (ex. 1, 3).
2. Qui existe réellement et pleinement au moment où se place l'énoncé :
11. Il devait résulter de là que la religion, étant isolée, interceptée du cœur de l'humanité, ne recevant plus rien de la grande circulation, comme un membre lié, se desséchât et devînt un appendice d'importance secondaire, qu'au contraire la vie profane où l'on plaçait tous les sentiments vivants et actuels, toutes les découvertes, toutes les idées nouvelles, devînt la maîtresse partie.
E. RENAN, L'Avenir de la science, 1890, p. 472.
12. Pour qu'une pareille intelligence arrive à nier, il faudra qu'elle se réveille de sa torpeur, qu'elle formule la déception d'une attente réelle ou possible, qu'elle corrige une erreur actuelle ou éventuelle, enfin qu'elle se propose de faire la leçon aux autres ou à elle-même.
H. BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 292.
13. C'était le souffle des Croisades et l'esprit le plus actuel, c'était l'éternelle jeunesse de la France.
M. BARRÈS, Mes cahiers, juill. 1914-févr. 1917, p. 149.
14. Mais qu'un bruit, qu'une odeur, déjà entendu ou respirée jadis, le soient de nouveau, à la fois dans le présent et dans le passé, réels sans être actuels, idéaux sans être abstraits, aussitôt l'essence permanente et habituellement cachée des choses se trouve libérée, et notre vrai moi qui, parfois depuis longtemps, semblait mort, mais ne l'était pas entièrement, s'éveille, s'anime en recevant la céleste nourriture qui lui est apportée.
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, Le Temps retrouvé, 1922, p. 872.
15. Nous ne sommes pas libres. Et le ciel peut encore nous tomber sur la tête. Et le théâtre est fait pour nous apprendre d'abord cela. Ou nous serons capables d'en revenir par des moyens modernes et actuels à cette idée supérieure de la poésie et de la poésie par le théâtre qui est derrière les mythes racontés par les grands tragiques anciens, et capables encore une fois de supporter une idée religieuse du théâtre, ...
A. ARTAUD, Le Théâtre et son double, 1939, p. 95.
3. [En parlant de pers.] Qui est présentement en activité; [En parlant de valeurs] Qui a cours, qui porte tel nom (p. oppos. à un nom plus ancien) :
16. Le prince de Conti actuel.
CHAMFORT, Caractères et anecdotes, 1794, p. 108.
17. M. de Rosily, père du vice-amiral actuel.
L.-N. BAUDRY DES LOZIÈRES, Voyage à la Louisiane, 1802, p. 71.
18. M. de Terremondre, le père du président actuel.
A. FRANCE, L'Orme du mail, 1897, p. 125.
19. Les environs du lac Triton, notre Chott Melhir actuel.
P. BENOIT, L'Atlantide, 1919, p. 126.
20. Les loyers actuels, les impôts, les réparations...
R. VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 30.
21. Les billets actuels n'ont plus cours.
Ch. DE GAULLE, Mémoires de guerre, Le Salut, 1959, p. 19.
Rem. L'adj. est soit postposé soit antéposé; en ce sens, actuel ne peut être employé substantivement.
4. Qui offre un intérêt réel pour les hommes aujourd'hui :
22. Pas de haine! pas de haine! et c'est là du reste ce qui fait le succès de ce livre, il est actuel.
G. FLAUBERT, Correspondance, 1852, p. 60.
23. Poussée formidable, dont l'histoire n'enregistre pas de précédent, et qui ne peut pas ne pas être victorieuse, parce qu'elle est la force nouvelle, le jet même de la sève humaine, « l'élan actuel » contre un monde fatigué, étiolé par l'affinement!
R. MARTIN DU GARD, Jean Barois, 1913, p. 331.
24. Chaque nouvel écrivain original me semblait en progrès sur celui qui l'avait précédé; et qui me disait que dans vingt ans, quand je saurais accompagner sans fatigue le nouveau d'aujourd'hui, un autre ne surviendrait pas devant qui l'actuel filerait rejoindre Bergotte.
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, Le Côté de Guermantes 2, 1921, p. 328.
25. Et parallèlement à ces études, vous mettiez en œuvre sur votre « petite scène » la musique, la danse, le théâtre, tous les divertissements de la meilleure compagnie, comme on eût dit jadis, en ayant soin de dégager ce qui demeure d'actuel dans ces anciennes imaginations.
M. BARRÈS, Mes cahiers, 1920-1922, p. 255.
B.— PHILOSOPHIE
1. Qui se réalise ou est réalisé, en passant de la puissance à l'acte. Anton. potentiel, en puissance, virtuel :
26. La société domestique est formée nécessairement de trois personnes domestiques présentes ou supposées, actuelles ou éventuelles, rapprochées par les manières d'être physiques et individuelles, de père, de mère, d'enfans, unies par les rapports sociaux ou généraux de pouvoir, de ministre et de sujet, qui sont les mêmes que les relations universelles ou rationnelles de cause, de moyen et d'effet.
L.-G. A. DE BONALD, Législation primitive, 1802, t. 2, p. 64.
27. Il faudrait prouver que causalité est toujours nécessité, et que nulle série de phénomènes ne part d'un acte premier. On se borne à l'affirmer, ou, si on invoque le procès infini, c'est sur l'infini actuel et réalisé, notion contradictoire, que l'on s'appuie.
Ch. RENOUVIER, Essais de critique générale, Introd. formulaire 2e essai, 1864.
28. Mais, tant que ces éléments ne se dégageront pas avec une netteté parfaite, on ne pourra pas dire qu'ils étaient entièrement réalisés, et, dès que la conscience en aura la perception distincte, l'état psychique qui résulte de leur synthèse aura par là même changé. Mais rien ne change à l'aspect total d'un corps, de quelque manière que la pensée le décompose, parce que ces diverses décompositions, ainsi qu'une infinité d'autres, sont déjà visibles dans l'image, quoique non réalisées : cette aperception actuelle, et non pas seulement virtuelle, de subdivision dans l'indivisé est précisément ce que nous appelons objectivité.
H. BERGSON, Essai sur les données immédiates de la conscience, 1889, p. 73.
29. 1. La métaphysique a un fondement expérimental; elle est nourrie de tout le réel :
2. Elle subordonne les faits actuels à des faits qui ne sont pas, au sens positif où les premiers sont; elle prolonge le monde de la nature en un monde de la pensée qui en devient la raison et la foi;
3. Ce qui n'est pas, elle l'affirme et le pratique pour qu'il soit; l'acte devient ainsi une naturalisation du possible dans le réel.
M. BLONDEL, L'Action, 1893, p. 290.
30. Les noèmes et les valeurs, primitivement destinés à fonder ontologiquement l'être actuel du monde et l'expérience effective du cogito, servent désormais à doubler le monde empirique d'un monde idéal, intangible et parfois même imaginaire.
J. VUILLEMIN, L'Être et le travail, 1949, p. 9.
P. ext., THÉOL.
Péché actuel. Péché qui, p. oppos. au péché originel, est consciemment commis à un moment donné comme acte humain singulier :
31. Cependant le couple infernal arriva trop tôt dans le Paradis : le péché y avait été d'abord potentiel, ensuite actuel, maintenant il y entrait corporel pour y demeurer continuel habitant.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Paradis perdu, trad. de J. Milton, 1836, p. 329.
Expérience (religieuse) actuelle. Expérience de Dieu, du divin dont on est soi-même à un moment donné directement bénéficiaire :
32. Ceci voudrait dire en somme qu'il n'y a pas lieu de penser la grâce, et que même à la rigueur la chose n'est pas possible; qu'elle ne peut se concevoir qu'en fonction d'une certaine expérience qui ne peut être elle-même qu'actuelle (qui ne peut être représentée à aucun titre pour celui qui n'en a pas été gratifié).
G. MARCEL, Journal métaphysique, 1914, p. 55.
2. PHILOS. et PHYS. [En parlant notamment d'une énergie] Qui, parce que actualisée, agit présentement :
33. Heureux le mortel qui du moins repose souvent dans cet état de félicité dont on ne sauroit rendre raison, de calme indicible que nul objet extérieur ne peut donner, (...) où tout bien est actuel et présent, tout mal impuissant et éloigné; ...
E. DE SENANCOUR, Rêveries, 1799, p. 65.
34. L'énergie est dite ... actuelle :... lorsqu'elle est en action au moment considéré.
H. FONTAINE, Électrolyse, 1885, p. 2.
35. Qui pose le problème de l'être et de l'immortalité en a déjà en soi la solution, par la vertu cachée d'une sorte d'argument ontologique, mais d'un argument qui ne se fonde pas sur une dialectique des idées, d'un argument qui développe simplement l'énergie réelle et actuelle du vouloir humain.
M. BLONDEL, L'Action, 1893, p. 334.
36. Comme l'univers dans son ensemble, comme chaque être conscient pris à part, l'organisme qui vit est chose qui dure. Son passé se prolonge tout entier dans son présent, y demeure actuel et agissant.
H. BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 15.
37. L'objet choisi devient comme le centre de cette vie, un centre d'associations de plus en plus nombreuses, suivant que cet objet est plus ou moins complexe. Au fond, cette faculté ne peut être qu'un moyen d'exciter la vitalité imaginative, de transformer une énergie potentielle en actuelle, jusqu'au point où elle devient une caractéristique pathologique, et domine affreusement la stupidité croissante d'une intelligence qui s'en va.
P. VALÉRY, Variété 1, 1924, p. 244.
P. ext., THÉOL. Grâce actuelle. Par opposition à la grâce habituelle ou sanctifiante, grâce qui, à un moment donné, assiste le fidèle dans l'accomplissement d'un acte vertueux :
38. Même le goût actuel, la disposition vive, par laquelle Jésus a opéré ce mystère, est toujours vif, actuel et présent à Jésus...
H. BREMOND, Hist. littéraire du sentiment religieux en France, t. 3, 1921, p. 70.
Rem. Il est parfois difficile d'établir la frontière entre le sens temporel et le sens philosophique de actuel, les notions de temporalité et d'existence étant difficilement dissociables du fait que ce qui est (en acte, effectivement) est nécessairement dans le temps; certains auteurs se plaisent à jouer de cette ambiguïté de sens.
II.— Emploi subst., au masc. sing., précédé de l'art. déf.
A.— Sens temporel :
39. Celui qui veut s'en tenir au présent, à l'actuel, ne comprendra pas l'actuel.
J. MICHELET, Le Peuple, 1846, p. 17.
40. Une telle science serait sans doute plus difficile et plus hypothétique que celle qui se borne à constater l'état présent de la conscience. Toutefois il est des moyens sûrs qui peuvent nous conduire de l'actuel au primitif, et si l'expérimentation directe de ce dernier état nous est impossible, l'induction s'exerçant sur le présent peut nous faire remonter à l'état qui l'a précédé et dont il n'est que l'épanouissement. En effet, si l'état primitif a disparu pour jamais, les phénomènes qui le caractérisaient ont encore chez nous leurs analogues.
E. RENAN, L'Avenir de la science, 1890, p. 164.
41. Celui qui parle de l'avenir est un coquin, c'est l'actuel qui compte. Invoquer sa postérité, c'est faire un discours aux asticots.
L.-F. CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 45.
42. Le recours aux données scientifiques (la mode peut-être — l'actuel, le périssable — en matière de savoir) me paraît d'importance secondaire, étant donné le fondement, l'expérience extatique d'où je partais.
G. BATAILLE, L'Expérience intérieure, 1943, p. 153.
43. Le noir, à l'opposé, vit surtout dans le présent :son psychisme est très voisin de celui de l'enfant, avec sa soumission aux besoins physiques (boire, manger, sexualité) et sa mobilité. Sa conscience étroite, absorbée par la sensation et le mouvement du moment, a peu de marge pour la remémoration et le souci de l'avenir : imprévoyant, il ne vit que dans l'actuel (Schweitzer). Son affectivité est changeante, sa conduite explosive, avec une forte propension aux désordres spasmodiques, aux diffusions émotives.
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 159.
Rem. L'actuel peut être en oppos. avec le passé (ex. 40), ou avec le futur (ex. 41); il peut en outre présenter le sens de « modernité » déjà relevé à propos de l'adj.
B.— Sens philos. :
44. Les jugements qui posent la non-existence d'une chose sont donc des jugements qui formulent un contraste entre le possible et l'actuel (c'est-à-dire entre deux espèces d'« existence », l'une pensée et l'autre constatée) dans des cas où une personne, réelle ou imaginaire, croyait à tort qu'un certain possible était réalisé.
H. BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 290.
45. ... nous sommes les aides de Dieu. Or, si nous le sommes, si nous coopérons vraiment à l'œuvre créatrice, c'est en distribuant l'être autour de nous et en enrichissant le nôtre par la fécondité de notre activité causale. Être cause, ce n'est ni ajouter à la somme de l'être créé, ce que Dieu peut faire, ni laisser l'être créé dans l'état où on l'a trouvé, ce qui serait ne rien faire; mais accomplir les possibilités de l'univers, substituer partout l'actuel au virtuel, conférer à ce qui est déjà toute l'extension dont il est capable et qui lui est possible; d'un mot, c'est servir d'instrument à l'œuvre créatrice : ...
É. GILSON, L'Esprit de la philosophie médiévale, t. 1, 1931, p. 149.
46. Sous l'influence de cette constatation inattendue qui vient flatter notre préférence naturelle pour les formes palpables et maniables de l'expérience, nos esprits inclinent doucement à penser qu'il n'y a jamais eu dans le passé, pas plus qu'il ne saurait y avoir dans l'avenir, rien d'absolument nouveau sous le soleil. Encore un peu, et nous réserverions aux seuls événements du présent la pleine réalité de la connaissance. Au fond, tout n'est-il pas simplement « conjecture » en dehors de l'actuel?
P. TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, p. 102.
Rem. L'ambiguïté de sens constatée à propos de l'adj. se retrouve dans l'emploi subst. de actuel (ex. 46).
Prononc. — 1. Forme phon. :[]. GOUG. 1958 transcrit : (cf. aussi Harrap's 1963 qui donne les 2 possibilités de prononc.). — Rem. LAND. 1834 est le 1er à noter la synérèse -tuel, l'ensemble des dict. du XIXe s. notant cette finale dissyllabique (cf. p. ex. LITTRÉ : -ktu-èl). Enq. :/aktye2l/. 2. Dér. et composés. — Actu- : actualisable, actualisation, actualiser, actualisme, actualité, actuellement, inactuel.
Étymol. ET HIST. — 1. a) 2e moitié XIVe s. cauteres auctuaus « cautère qui agit immédiatement » (inanimé concr.) (BRUNO DE LONGOBUCCO, Cyrurgie, ms. de Salis, f° 91b ds GDF. : Li cauteres auctuaus est cil qui...); 1541 « id. (d'un inanimé abstr.) » (CALVIN, Inst., I, XVI, 4, ds HUG. : Non seulement il voit, mais aussi ordonne ce qu'il veut estre fait... La providence de Dieu est actuelle, comme l'on dit); b) av. 1540 « actif, efficace (d'une pers.) » (R. DE COLLERYE, Rondeaux, 57, ibid. : De prier Dieu me fault estre actuel, Et vous aussi, faisant le continu, à celle fin que mon corps sous tenu Soit d'ung tel bien qui est spirituel); 2. 1541 pechez actuels « péché que l'on commet par un acte de sa propre volonté (p. oppos. à péché originel) » (CALVIN, Inst., 470 ds GDF. Compl. :Les mauvaises œuvres ou les pechez actuels); 3. 1541 possession actuelle « possession réelle, effective » (ID., ibid., 983, ibid. :Les gouverneurs des biens ecclesiastiques se mirent par force en possession actuelle de quelques biens qui appartenoient a l'Eglise); p. ext. 4. 1750 « qui appartient au moment présent » (Abbé PRÉVOST, Manuel lexique ds Fr. mod., XXIII, p. 297 : actuel, adj. lat. ce qui se fait ou ce qui se passe au moment présent).
Empr. au lat. actualis, attesté au sens 1 b dep. MACROBE, Commentarii in Cicer. somnium Scipionis, 2, 17, 5 ds TLL s.v., 448, 13 : eminet tamen actualium vigore virtutum; 1 a ds BRUNUS. LONG., Chirurg., 2, 18, p. 129E ds Mittellat. W., 137, 3 : cauterium actuale est illud quod fit per ignem; au sens 2 dep. Ps. AUG., Serm., 24, 1, ds TLL, 448, 16 : originalia vel actualia crimina. Cf. GODESCALCUS SAXO, Opuscula theologica, 12, p. 228, 21 ds Mittellat. W. s.v., 136, 61 : de peccatis... originalibus vel actualibus; 3 et 4 ne semblent pas attestés en lat.; cf. avec 4 actuellement « au moment présent » dep. 1372.
STAT. — Fréq. abs. litt. :4 393. Fréq. rel. litt. :XIXe s. a) 7 046, b) 4 715; XXe s. : a) 5 626, b) 6 760.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BAULIG 1956. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — Canada 1930. — FÉR. 1768. — FOULQ.-ST-JEAN 1962. — FRANCK 1875. — GOBLOT 1920. — KOLD. 1902. — LAITIER 1969. — LAL. 1968. — LAV. Diffic. 1846. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MARCEL 1938. — MIQ. 1967. — NYSTEN 1814-20. — PIGUET 1960. — Plais.-CAILL. 1958. — ROMEUF t. 1 1956.

actuel, elle [aktɥɛl] adj.
ÉTYM. Après 1350, « actif, efficace », en parlant d'une personne; XVIe, au sens mod.; du bas lat. actualis « agissant », spécialisé en lat. scolast., de actum. → Acte.
1 (XVIe, Calvin : la Providence de Dieu est actuelle…). Philos. Qui est en acte, se réalise ou est réalisé (et non en puissance, virtuel). || L'être actuel du monde. Effectif.Log. || Infini actuel.
1 (…) Rien ne change à l'aspect total d'un corps, de quelque manière que la pensée le décompose, parce que ces diverses décompositions, ainsi qu'une infinité d'autres, sont déjà visibles dans l'image, quoique non réalisées : cette aperception actuelle, et non pas seulement virtuelle, de subdivision dans l'indivisé est précisément ce que nous appelons objectivité.
H. Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience, p. 73.
N. m. || L'actuel (opposé au virtuel, au potentiel) : la réalisation (d'une possibilité), le phénomène (opposé à la qualité). || L'actuel, en matière de langage, correspond au message (par rapport au code), au discours (par rapport à la langue), à la performance (par rapport à la compétence).
(XIXe). Phys. || Énergie actuelle, ou cinétique (opposé à potentielle), qui agit présentement. || Transformer une énergie potentielle en énergie actuelle.
Psychan. || Névroses actuelles, causées par un conflit récent (opposées par Freud aux psychonévroses).
2 (1541). Théol. || Péché actuel, consistant en un acte personnel commis à un moment donné (opposé à péché originel).Grâce actuelle, qui intervient dans un acte particulier (opposé à grâce habituelle).Expérience actuelle, expérience du divin dont on bénéficie sans intermédiaire.
3 (1750; du sens médical premier « qui produit son effet en un moment », XVIe). Cour. Qui existe, se passe au moment où l'on parle. Présent. || À l'heure, à l'époque actuelle. || Les événements actuels. Contemporain. || L'homme préhistorique et l'homme actuel. || Regards sur le monde actuel, œuvre de Valéry.
2 Ce même amour, nous le retrouvons bien, mais déplacé, ne pesant plus sur nous, satisfait de la sensation que lui accorde le présent et qui nous suffit, car de ce qui n'est pas actuel nous ne nous en soucions pas.
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, Pl., t. I, p. 816.
(Relativement au présent d'une personne, d'une chose). || La situation actuelle de… || Sa réussite actuelle et ses échecs passés.
Spécialt (croisement entre l'emploi purement temporel et le sens 1.). Qui existe réellement, produit ses effets (à un moment de référence). || « Tous les sentiments vivants et actuels » (Renan). || Une action, une efficacité actuelle mais transitoire.
3 Mais qu'un bruit, qu'une odeur, déjà entendu ou respirée jadis, le soient de nouveau, à la fois dans le présent et dans le passé, réels sans être actuels, idéaux sans être abstraits, aussitôt l'essence permanente et habituellement cachée des choses se trouve libérée (…)
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 872.
Qui est en activité (personnes). || Le directeur actuel.(Antéposé, emploi critiqué). || L'actuel premier ministre. || L'actuel détenteur du titre a été défié par un boxeur italien.Qui a cours (valeurs). || Le cours actuel des changes.
N. m. (moins cour. que le présent). || « S'en tenir au présent, à l'actuel » (Michelet, in T. L. F.). || « C'est l'actuel qui compte » (Céline).
4 Qui intéresse notre époque, se trouve au goût du jour. || Une œuvre toujours actuelle. Moderne. || Ce n'est pas très actuel.
N. m. || S'en tenir à l'actuel, au présent. || Vivre dans l'actuel.
4 Essentiellement le rêve est actuel. Il comporte bien un passé et un futur, mais immédiatement convertibles en actuel, en espèces. Ce passé et ce futur ne résistent pas à leur présence. Elle en fait le présent — l'actuel.
Valéry, Cahiers, t. II, Pl., p. 93.
CONTR. Potentiel, virtuel. — Ancien, antique, passé, vieux; démodé, suranné.
DÉR. Actualiser, actuellement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • actuel — actuel, elle (a ktu èl, e l ) adj. 1°   Effectif, réel. •   Une actuelle et entière séparation, FLÉCH. I, 241. •   Une attention actuelle qui prend d abord des mesures solides de changement, MASS. Car. Confess.. •   L âme peut, avec l aide de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • actuel — ACTUEL, ELLE. adject. Effectif, réel. Paiement actuel. Il signifie aussi Présent. L état actuel. [b]f♛/b] Il se dit dans le style didactique en différentes phrases, et par opposition à diverses choses. Ainsi Chaleur actuelle, se dit par… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • actuel — Actuel, [actu]elle. adj. Effectif, reel. Payement actuel. Il se dit en differentes phrases, & par differents rapports. Une chaleur actuelle, par opposition à une chaleur virtuelle ou potentielle. Une intention actuelle, par opposition à intention …   Dictionnaire de l'Académie française

  • actuel — Actuel, Praesentaneus …   Thresor de la langue françoyse

  • Actuel — Pour les articles homonymes, voir Actualité (homonymie). Est actuel ce qui se traduit par des actes[1]. Tous ce qui est actuel résulte d une action et possède un caractère accompli. Le mot s oppose souvent à : virtuel[2] …   Wikipédia en Français

  • ACTUEL — ELLE. adj. Effectif, réel. Payement actuel.   Il signifie aussi, Présent, qui a lieu, ou qui a cours, qui est usité dans le moment présent. Le moment actuel. La saison actuelle. L état actuel. Les moeurs actuelles. La monnaie actuelle. Le langage …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Actuel 2 — Pour les articles homonymes, voir Actualité (homonymie). Actuel 2 Genre Magazine de débat politique Présentation Jean Pierre Elkabbach, Jean Marie Cavada, François de Closets, Jean Michel Desjeunes, Jacques Idier et Danièle Breem Pays …   Wikipédia en Français

  • actuel — adj., moderne, d aujourd hui, de maintenant, de notre époque, de notre temps : d ora, ladj. inv. (Saxel), d yora, d hwai (Albanais.001), dè yeura (Billième.173), de vora (Notre Dame Be.). Fra. À l heure actuelle : à l eura d yora (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Actuel (magazine marocain) — Actuel Pays  Maroc Langue Français Périodicité Hebdomadaire Genre Généraliste Date de fondation …   Wikipédia en Français

  • Actuel Marx — est une revue internationale d études marxistes, fondée par Jacques Bidet et Jacques Texier, publiée aux Presses universitaires de France avec le concours de l université de Paris X et du CNRS. La revue électronique Actuel Marx en ligne, diffusée …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.